Appliquer le contenu d'un livre

Appliquer un livre: comment faire?

Lire des livres pour apprendre, se former et devenir plus compétent n’est pas si simple. Pour appliquer le contenu d’un livre et agir, il faut réussir à dépasser quelques étapes. Des étapes psychologiques dans un premier temps puis d’adopter un système de pensé « d’apprenant ». Apprendre d’un livre est quelque chose de formidable. Moi-même quand j’ai commencé à lire des livres de non-fiction (d’apprentissage) j’ai adoré apprendre des tas de choses. Mais ce n’était pas aussi simple quand il était question d’agir en appliquant les nouveaux conseils. Voyons comment appliquer le contenu d’un livre concrètement.

Tester les conseils sans jugement

Dans un livre d’apprentissage, il y a toute sorte de méthodes ou astuces à essayer. Je vais prendre un exemple concret: Votre temps est infini de Fabien Olicard. Ce livre regorge de conseils à appliquer. Par où commencer? Il faut comprendre les principes que nous lisons. Dans votre temps est infini, Fabien nous explique comment gérer les différents temps. Un biais psychologique forgé par nos croyances peut perturber notre jugement sur ledit conseil.

Faites abstraction de tous jugements puis ne laissez que les faits. Est-ce que la gestion du temps peut me servir, moi? Pour le savoir concrètement, il faut passer à l’action et essayer. La procrastination est toujours à notre porte pour tout remettre au lendemain. La procrastination est le pire ennemi pour essayer les nouvelles choses. Alors, mettez-vous à l’action le plus vite possible.

Dépasser la procrastination

Pour cela, vous devez identifier deux choses. En quoi le conseil que vous venez de lire peut-il vous être utile? Et qu’elles en sont les contraintes? N’hésitez pas à prendre une feuille ou un logiciel de traitement de texte puis le faire à l’écrit. Pour cet article, j’ai pris la gestion du temps en exemple et je vais continuer ainsi. La question à se poser c’est « en quoi définir comment j’utilise les différents temps peut-il m’aider? ». En réponse, ça peut m’aider pour gérer mon temps, mieux travailler tout en étant dans le bien-être… Pour les contraintes, il faut prendre le temps de le faire.

À vous de définir les avantages et les inconvénients. Pour vous pousser à dépasser la procrastination, il faut aussi voir l’amusement en plus des avantages. S’il n’y a rien de marrant, alors l’ennui va dépasser la motivation. Comment rendre les choses amusantes? En étant créatif et rendant la chose plaisante. Une petite piste, vous pouvez partager ce nouveau conseil sur les réseaux sociaux puis de vous lancer le défi de l’appliquer pendant un certain nombre de jours.

Ne pas se laisser freiner pas la pression sociale

La pression sociale c’est le fait de croire que nous allons faire quelque chose contre la norme. La norme est définie par une fausse perception de ce qu’on croit normal. L’histoire nous confirme que les mentalités évoluent constamment. Il n’y a donc aucune norme fixe qui existe, juste des perceptions erronées. Ne pas se laisser freiner par la pression sociale c’est donc d’adopter un esprit un peu scientifique. Le but n’est pas de devenir sans état d’âme, loin de là. Mais pour faire un test, il faut faire abstraction de tous jugements extérieurs.

Si vous lisez un bon conseil ou une bonne méthode dans un livre et que votre première pensée c’est « oui, mais Intel ne fait pas comme ça et je suis sûr qu’il ne serait pas d’accord avec ça… », alors il est bon de changer de schéma de pensée. La première réaction face à un nouveau conseil doit être plutôt « est-ce que ça peut me servir ou non »? Il n’est pas simple de contrôler vos premières réactions, il va donc falloir faire un travail sur vos prochaines lectures.

Dépasser la peur permet d’appliquer un livre

La peur vient du fait qu’on perçoit plus les inconvénients des avantages. Si vous avez fait le travail pour identifier les avantages et les inconvénients, vous avez déjà une idée claire sur la question. Maintenant, le but c’est d’aller sur le terrain. Surtout quand ce sont des conseils sociaux. Par exemple, un livre de communication ou de séduction ne peut pas être testé seul. Pour dépasser la peur, voyez ce qu’il peut y arriver de pire. Souvent, nous nous trompons complètement sur la pire chose qui peut arriver.

En communication qu’est ce que le pire peut être? Se prendre un râteau? Se moquer de nous? C’est bien peu sur ce que ça peut vous apporter. Par exemple, s’améliorer en communication, prendre confiance ou même mieux gérer les râteaux en cas « d’échec ». C’est quelque chose qui peut s’appliquer sur tout. En ayant conscience du pire qui peut arriver et des avantages potentiels à obtenir, ça va nous pousser à dépasser la peur. Et en même temps, d’appliquer le contenu d’un livre que nous lisons. Ou alors, simplement s’arrêter vraiment au niveau de la peur, car celle-ci nous indique parfois que nous allons dans la mauvaise direction.

Faire de la répétition

Cette fois, il n’est plus question d’essayer quelque chose pour la première fois. Mais de garder un bon conseil et se l’approprier. Quand nous apprenons quelque chose d’utile alors il est bon de le garder et de l’exploiter. Pour cela, l’idée du défi sur les réseaux sociaux est très bonne. Vous pouvez aussi avoir un planning pour suivre l’avancer. Si vous lisez dans un livre que faire de la méditation c’est génial et que vous voulez essayer, alors faites un calendrier sur 30 jours puis cochez chaque jour où vous aurez fait votre séance de méditation.

Avoir un suivi permet de se challenger tout en ayant l’impression d’avancer. Et ce n’est pas qu’une impression, car vous pourrez constater intrinsèquement que vous avez évolué. À force d’appliquer de nombreux conseils ainsi tirés de bons livres, vous allez progresser à une vitesse impressionnante.

Prendre des notes en lisant

Pour se souvenir de ce qu’on doit essayer, je vous conseille de prendre des notes. Comment prendre de bonnes notes? Il faut faire un brouillon pendant la lecture, écrire ce qui vous a marqués et ce que vous devez essayer. Puis, refaire un résumé de ce que vous avez compris une fois la lecture terminée. Pour formuler des notes efficaces, les couleurs et la forme peuvent aider. Le mind mapping va vous aider à organiser les idées au mieux possible. Aussi, quand vous avez fini votre lecture depuis longtemps, il peut être intéressant de relire le livre. En lisant régulièrement des principes pour se remémorer le contenu, on se réapproprie ce que nous avons lu.

Appliquer le contenu d’un livre: conclusion

Je suis moi-même passé par là. De nombreuses fois, j’ai lu un livre sans appliquer. Ce qui fait qu’on passe à côté d’une amélioration de soi. Après avoir lu beaucoup de livres, j’ai mis en place ce qu’il y a dans cet article pour moi-même appliquer vraiment les livres que je lis. En quelque temps, appliquer le contenu des livres donne de nombreuses compétences. Le mieux dans tout ça, c’est que c’est un plaisir et c’est réellement amusant d’essayer des tas de nouvelles choses.

Si vous aussi vous aimez lire, mais que vous procrastinez dans l’application de ceux-ci, j’espère que cet article vous aidera! Dites-moi en commentaire si vous avez déjà eu du mal à appliquer le contenu des livres, cela m’intéresse beaucoup 🙂

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager

About David Jedresac

S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ygocoaching

Merci pour ces conseils. Je lis beaucoup, j’aime beaucoup lire, mais j’ai un peu la flemme de prendre des notes en lisant.
Parfois je surligne et souvent je corne les pages pour retrouver les passages qui m’ont plu ou qui peuvent m’être utiles pour la suite.

Soraya Burgo

C’est tellement ce que je réalise ces derniers temps. Je veux tellement appliquer mes lectures et les vivre. Donc suivant mes lectures, je teste les principes. Néanmoins, je remarque que mes lectures se ralentissent car je tiens un cahier où je consigne mes réflexions. Cela m’aide de savoir aussi où j’en suis.