Prendre une décision

Comment prendre une décision efficacement ?

Je bosse aujourd’hui, ou je range mes affaires ? Si je bosse, je vais devoir ranger mes affaires après et je ne vais pas arrêter d’y penser. Mais si je range mes affaires, je vais prendre du retard sur mon travail, argh ! Bon, je vais aller sur Netflix et je verrai après… Prendre une décision, ça me gonfle.

La prise de décision peut être source d’angoisse. D’où vient cette difficulté à devoir faire des choix ? Le cerveau est en ébullition face à un choix, car il doit prendre en compte des tas de paramètres. La prise d’information est une étape importante, mais ne résout pas les soucis de prises de décisions. Votre indécision vous rend probablement émotionnel et vous aimeriez devenir efficace en prise de décision.

Vous allez découvrir de nombreux conseils pour devenir un excellent décideur. Que ce soit des petites décisions ou des décisions qui changent la vie, certains principes aident à prendre de meilleures décisions. En route pour de meilleurs choix !

Devenir un décideur

Devenez un décideur au quotidien. Prenez de nombreuses décisions. N’ayez pas une peur paralysante des prétendues conséquences. La prise de décision est comme un muscle, plus vous en prenez, plus vous devenez à l’aise. Quand vous êtes dans un groupe, soyez celui qui propose des choix et qui ose prendre les décisions. Que vous soyez suivie ou non, ce n’est pas grave.

La réticence que vous avez à prendre des décisions est avant tout émotionnelle. Vous n’arrivez pas à avoir une vue d’ensemble, car la peur du mauvais choix vous envahit. Commencez par vous détacher des conséquences et entraînez-vous à prendre de nombreuses décisions.

Prenez des décisions
Prenez le plus souvent possible des décisions

Changer d’état d’esprit

La réaction à une soi-disant mauvaise décision peut être dramatique. Quand vous étiez enfant, peut-être avez-vous pris une décision qui vous a traumatisé. Vous avez alors, consciemment ou non, pris la prise de décision comme une source de souffrance. Changez de mindset et à partir de maintenant, prenez plaisir à prendre de mauvaises décisions !

Un état d’esprit qui est dans la peur de prendre des décisions sera trop souvent dans l’émotion et donc, sera facilement manipulable. Ayez confiance en vos choix et soyez maître de ce que vous décidez. Ne laissez personne décider pour vous. En revanche, vous pouvez vous aider des avis pour vous aiguiller, en vous laissant toujours le dernier mot.

Quand vous choisissez seul, soyez à l’aise avec vos choix et détachez votre mental des conséquences. Bien sûr, vous lisez cet article pour prendre de bonnes décisions. Si j’insiste au fait d’être à l’aise avec les mauvaises décisions, c’est parce que vous deviendrez un décideur à force de décider. Ce n’est pas tant la qualité qui joue, mais la quantité. Je reviendrai sur cette notion un peu plus tard dans cet article. Si vous souhaitez aller plus loin sur l’état d’esprit, je vous invite à lire cet article.

S’entraîner à décider vite

Il est question de s’entraîner à décider sur des choix avec peu d’importance. Choix du repas, des habits, quel livre lire, etc. Lancez-vous le défi pendant 1 jour, voire 1 semaine, de vous laisser 10 secondes maximum de réflexion. Vous faites de nombreux choix dans une journée, c’est inévitable. Entraînez-vous sur les petits choix en décidant très rapidement.

Cela entraînera votre muscle de décision. À ne pas faire si votre intention est de demander en mariage votre moitié. Je dis ça juste au cas où.

Les avantages et les inconvénients

Quand vous avez un choix particulièrement difficile, votre première réaction naturelle est d’avoir un blocage. C’est la peur qui vous bloque et qui bloque chaque être humain quand il doit faire un choix. Abordez le problème sous un angle d’avantages et d’inconvénients. Mettez vos choix A et vos choix B dans un tableau. Si vos choix sont multiples, mettez aussi vos choix C, D, etc.

Définissez votre objectif. Qu’est-ce que vous voulez au final ? Ensuite, mettez par écrit chaque avantage et chaque inconvénient pour tous les choix. Appliquez un système de point. De 1 à 10, plus un avantage est bon, plus il a de points. Réduisez ce nombre de points par les inconvénients.

Mettre en confrontation directe vos choix est un excellent moyen pour avoir une vision d’ensemble. Vous serez beaucoup plus éclairé et moins stressé sur votre décision à prendre.

Avantage et inconvénient, faites vos choix
Évidemment, les choix simples ne nécessitent pas de tableau. Mais pensez-y pour des choix particulièrement difficiles.

C’est quoi le pire du pire ?

Il est question d’imagination. Imaginez votre choix A, vous l’avez choisi. C’est quoi le pire du pire ? Si, par exemple, vous souhaitez quitter votre travail pour créer une entreprise. C’est quoi la pire chose qui peut vous arriver ? Je ne parle pas ici d’un cauchemar digne de films d’horreur. Soyez pragmatique. Si vous quittez votre travail et l’entreprise plante, au pire, je retrouve un autre travail et en attendant, je touche les aides de l’État.

Faites cela pour chacun de vos choix. Vous serez alors un peu plus détaché en ayant constaté qu’il n’y avait rien d’extraordinaire en fin de compte. A contrario, selon votre personnalité, vous pouvez aussi augmenter votre stress. Ce qui est l’effet inverse de celui recherché. Dans ce cas-là, respirez profondément et lâchez prise un moment. Passez à d’autres techniques.

Il n’y a pas de mauvais choix

Si, après avoir fait une grille d’avantages et d’inconvénients, vous n’êtes pas satisfait de votre choix, ce n’est pas si grave. Vous avez et nous avons tous fait de mauvais choix tôt ou tard. Et finalement, si vous êtes là à lire cet article, c’est que vous y avez survécu. Changez votre état d’esprit sur les mauvais choix et voyez-les comme un apprentissage.

C’est important d’intégrer cette notion pour débloquer le mental dans la prise de décision. Pour être moins émotif dans les choix à faire. Et pour, paradoxalement, prendre les bonnes décisions.

Pour prendre de bonnes décisions, faites comme si il n'y avait pas de mauvaise décision
Que de bonnes décisions pour décompresser votre ressenti émotionnel

Revenir à la base, c’est quoi le plus important pour vous ?

Trouvez votre mantra, c’est quoi le plus important pour vous ? La liberté, l’évolution, l’argent, le pouvoir… ? Si un choix ne vous donne pas satisfaction sur l’un de vos mantras, c’est peut-être un signe pour vous aider à bien choisir.

Pour définir vos mantras, sachez qui vous êtes et ce que vous voulez dans la vie. Revenez à la base, rappelez-vous du passé. Retrouvez le plus important pour vous. En redéfinissant votre identité, vous aurez plus confiance dans votre capacité à prendre des décisions.

L’intuition pour les décisions difficiles

On pense parfois que la rationalité et l’intellect sont l’unique solution. L’intuition est scientifiquement explicable par le fait que le cerveau utilise l’inconscient pour traiter un grand nombre d’information. Un article très intéressant sur l’intuition a été publié sur « frontiers in Psychology » qui réunit 3 expériences et qui démontre que la prise de décision intuitive est potentiellement meilleure que la prise de décision purement analytique. Vous pouvez retrouver l’article ici.

L’intuition réagit plus rapidement que le système de pensée logique. Cependant, nous pouvons combiner les deux systèmes de pensée. Imaginons que vous avez tout essayé et que vous êtes toujours bloqué dans votre prise de décision. Place maintenant à l’intuition. Vous allez sortir de l’eau, sortez complètement du stress engendré par le choix que vous devez prendre.

Lâchez prise, revenez à l’instant présent et pensez à autre chose. Allez vous distraire, marcher, faire autre chose. Retrouvez une énergie stable. Votre cerveau va continuer de travailler en arrière-plan. L’intuition est en train de faire le travail pour vous. Chaque stimulus cumulé en marchant par exemple ou dans le film que vous avez décidé de regarder pour lâcher prise va faire tourner votre cerveau dans un nouveau sens. Il est possible que la réponse vienne quand vous ne vous y attendrez même pas. Pensez à avoir une feuille à porter de main pour noter toutes les idées qui peuvent venir à n’importe quels moments pour ne pas les oublier.

L'intuition vous permet de prendre vos décisions différemment
Utilisez votre intuition

Lâcher prise sur les émotions

Pour optimiser l’utilisation de l’intuition, redevenez neutre dans votre énergie. Vous pouvez essayer dès maintenant en changeant votre physiologie. Tenez-vous droit, respirez par le nez en inspirant profondément et en prenant le temps d’expirer. Inspirez pendant 4 secondes, expirez pendant 6 secondes et maintenez pendant 3 secondes. Le but, c’est de passer plus de temps à expirer qu’à inspirer pour activer le système parasympathique (lié au calme et à la détente). Respirez uniquement par le nez. Vous pouvez expirer par la bouche, mais il est préférable que ça ne reste que par le nez. Pensez à respirer par le diaphragme. Pour cela, faites gonfler votre ventre quand vous inspirez et faites-le dégonfler quand vous expirez.

Retrouvez de la symétrie sur votre visage. Une physiologie neutre se veut avec le moins d’asymétrie possible. Vous pouvez faire tout cela tout en continuant de lire. Vous constatez que votre esprit deviendra beaucoup plus calme. C’est une clé de maîtrise de soi et une clé pour activer votre intuition.

Libérez-vous de vos problèmes. Pensez à ce que vous avez. Votre maison, vos mains, vos yeux, votre famille, le faîte d’être en vie. Ressentez de la gratitude. Ressentir de la gratitude recentre votre esprit et vous permet d’utiliser votre cerveau au meilleur de ses capacités. Bien sûr, une alimentation optimisée et une activité sportive régulière sont tout à fait souhaitables également. Pour en savoir plus sur la maîtrise des émotions, lisez cet article.

Pile ou face

« Ok David, je lis un article sur la prise de décision et tu me conseilles de faire pile ou face » ? Tout à fait, mais pas pour prendre votre décision. Vous avez votre choix A, pile, et votre choix B, face. Faites-le comme ci vous aller vraiment prendre votre décision. Puis observez votre réaction. Mettons que c’est retombé sur face, est-ce que le choix B vous a enjoué ou plutôt dégoûté ? Votre réaction naturelle peut être un bon moyen pour faire jouer votre prise de décision.

pile ou face, observez votre ressenti
Observez votre ressenti quand vous apercevez le côté de la pièce

Laisser du temps

Si vous pouvez vous le permettre, laissez du temps sans même conscientiser vos choix. Laissez complètement couler. Cela va détourner votre esprit et il travaillera. Laissez plusieurs jours, semaines, mois. Si c’est vraiment important, vous finirez par faire un choix alors que vous aurez pris toutes les informations possibles.

Et, n’oubliez pas, il n’y a pas de mauvais choix. Au pire, vous en grandirez.

Mettre un plan d’action

Une fois que votre décision est prise, mettez en place un plan d’action. Cela ne concerne que les grandes décisions, vous l’avez compris. Mettez en place chaque étape et planifiez vos actions à mettre en place. Vous aurez ainsi une clarté sur ce que vous avez choisi et vous serez engagé. Ne laissez pas l’incertitude vous envahir une fois qu’une décision est prise.

Gagnez en certitude et foncez avec un vrai plan d’action. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’organisation, vous pouvez consulter cet article complémentaire.

Mettre en place un plan d'action
Mettez un plan d’action qui soit solide pour gagner en certitude

Conclusion

Nous sommes d’accord, la prise de décision est quelque chose de difficile. Les personnes à l’aise avec cela ne le sont qu’en apparence. Il faut toujours beaucoup réfléchir pour prendre les bonnes décisions. Votre intelligence ne vous aidera pas. Il y a des tas d’exemples de personnes très intelligentes qui ont pris de mauvaises décisions.

Si vous êtes aligné avec vous-même, vous aurez plus de chance de prendre de bonnes décisions. Beaucoup de personnes laissent guider leur vie pour éviter d’avoir à faire des choix. Voulez-vous faire partie des personnes qui se laissent guider par les autres ?

Devenez un décideur. Quitte à prendre de mauvaises décisions, sortez de votre zone de confort et essayez. Détachez-vous de l’échec, utilisez votre intuition.

Vous avez le choix de prendre des choix ou de ne pas en faire. Par ailleurs, vous avez le choix de laisser un commentaire sur vos propres prises de décisions, c’est toujours un plaisir de vous lire !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager

About David Jedresac

S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
isabelle

Merci pour cet article. Quand je ne sais pas si ma décision sera bonne, je me fis à mon intuition. Je ferme les yeux et je m’imagine dans la situation A, puis B. C’est infaillible. Que des astuces concrètes et applicables facilement, j’adore.

Genka Shapkarova

Merci pour cet article! En effet, les décisions sont difficiles à prendre car d’une certaine manière elles nous tiennent responsables des décisions que nous prenons. Mais quand on apprend à le faire, à le faire plus souvent, surtout si cela nous fait sortir de notre zone de confort, cela nous habituera à nos échecs et à nos bons gestes réfléchis. Il n’y a pas de perfection, nous devons donc réaliser que le juste milieu est la meilleure réalisation que nous puissions faire et agir.

Benoit - Jappanda

Salut David,

C’est super intéressant. En plus, la technique de respiration pour le lacher prise des émotions, c’est quasiment ce que je fais déjà de base, sans avoir chercher d’infos sur le sujet.

Comme quoi, il faut savoir écouter son corps.

a+

Benoit