Esprit de synthèse

Esprit de synthèse pour ne plus être envahi par l’information

Tous les jours, vous avez des tas d’informations qui entrent dans votre esprit. Comment faire pour y remédier ? L’esprit de synthèse est une compétence qui vous permettra de trier ce flux d’informations. Plus encore, il vous aidera à organiser vos propres pensées et idées au quotidien. Soyez plus ordonné et vous surpasserez la norme en termes de transmission d’information, de pédagogie et d’apprentissage. C’est aussi une compétence excellente en milieu professionnel.

Trouvez les informations les plus importantes et sortez l’essentiel enseveli par la masse de données à disposition. Une compétence à avoir dans une époque où notre attention est sollicitée de toute part.

Que signifie avoir l’esprit de synthèse ?

C’est le fait d’être capable de résumer l’essentiel d’une information. Que ce soit des informations venant du web, des vidéos, d’un livre, d’un audio, en milieu professionnel, un cours à l’école, l’esprit de synthèse reste le même. On va parler d’une compétence à obtenir. Comme toute compétence, elle est accessible à toutes personnes voulant la développer.

Savoir gérer ses pensées face au flux d’informations abondant de notre époque et en retirer un résumé bref et succinct est une compétence extrêmement utile dans tous les milieux. L’esprit de synthèse permet, entre autres, de faire un résumé de ce que vous apprenez et d’enseigner de façon claire.

Développer son esprit de synthèse

Organiser vos idées et récapituler l’information est quelque chose qui se développe. Pour être en mode « esprit de synthèse », commencez par être pleinement concentré. Si vos pensées se dispersent, ça va être compliqué de faire un travail synthétique. Si vous souhaitez travailler votre concentration, je vous recommande de lire cet article.

La prise de recul face à de l’information est nécessaire pour que vous puissiez prendre de la hauteur. Cela va peut-être nécessiter de renforcer votre mental, votre état d’esprit. Dans le sens de, il vous faudra prendre de nouveaux réflexes face à l’information. Voyez maintenant les 5 recommandations à suivre pour booster votre esprit de synthèse.

Trouver l’objectif avant de commencer

Encore une fois, que ce soit pour un livre, une vidéo, une conférence, un cours, un article sur Internet (vous pouvez vous exercer sur celui-là), le principe reste le même. Il y a toujours un titre d’accroche pour tout. Ce titre va vous éclairer sur votre objectif à vous. Le titre d’un livre par exemple va vous donner une idée globale et générale de ce que vous allez trouver.

Vous pourrez ainsi avoir une idée d’ensemble sur le contenu que vous allez avoir. C’est un bon début pour anticiper une partie de ce que vous allez découvrir. Ça ne sera pas tout à fait clair au début, ce qui est normal. Identifiez l’objectif dans l’information que vous allez recevoir.

Reprendre avec des mots-clés

Pour identifier les éléments clés, utilisez des mots-clés. Soyez souple, reprenez les mots-clés que vous avez vus ou soyez créatif sur votre propre interprétation. Parfois, ça va vite et ça peut être un bon exercice pour s’exercer de devoir trouver des mots-clés rapidement. Lors d’un cours ou d’un séminaire par exemple, on ne peut pas mettre « pause ». Mettre des mots-clés au lieu de phrases, vous donnera une idée synthétique de ce que vous avez appris.

Amusez-vous sur des vidéos YouTube comme des conférences TedX. Essayez de résumer en 5 mots-clés et faites-le avec rigueur. C’est un exercice particulièrement difficile qui exercera votre esprit de synthèse.

Faire un résumé avec des mots-clés correspondants.
Entraînez-vous sur divers contenus

Récapituler l’essentiel

Quand vous avez les mots-clés, vous pouvez faire un bref récapitulatif. Observez l’essentiel de l’information et formulez un très court résumé. Adaptez-vous, il n’y a pas de règle précise sur la longueur. Faites un résumé comme vous le souhaitez, mais avec le minimum d’informations.

Si vous lisez régulièrement des livres de non-fiction (livres d’apprentissage), vous avez remarqué qu’il y a beaucoup de remplissage. Souvent, l’auteur illustre ses propos pour la transmission de l’information. Il y a la narration pour faire vivre des émotions au lecteur. Il donne des exemples, parfois des histoires du passé, des anecdotes, etc. C’est indispensable pour un bon style d’écriture, pour la transmission d’une idée, pour de la pédagogie (concernant les livres de non-fiction).

Votre rôle, avec un esprit de synthèse, est de déshabiller le superflu. L’essentiel, c’est l’information liée à l’objectif que vous souhaitez y trouver. Les anecdotes sont bien pour faire travailler votre imagination, elles sont importantes pour le récit, mais ne sont pas l’essentiel dont vous avez besoin. Faites un récapitulatif de l’essentiel en quelques mots seulement. Ça ne sera pas la même taille de résumé entre un livre de 10 000 mots et un livre de 100 000 mots ou une vidéo de 5 minutes, à une conférence de 5 heures. Quand c’est très long, faites des petits chapitres en reprenant à chaque fois, l’essentiel.

Pratiquer régulièrement

Avoir un esprit de synthèse ne viendra pas du jour au lendemain, il faut du temps. J’ai moi-même encore beaucoup à apprendre. Mon meilleur entraînement, c’est les articles de blogs que je vous propose qui sont très synthétisés au niveau de l’idée globale pour vous aider à vous approprier l’information du mieux possible. Et c’est un excellent exercice.

Entraînez-vous sur des vidéos d’informations, des formations en ligne ou en présentiel, sur vos cours si vous êtes étudiants. Une pratique régulière est indispensable pour passer au niveau supérieur. Encore une fois, l’esprit de synthèse est une compétence, pas un don. C’est une habitude, pas un art. J’insiste là-dessus, car c’est faux de penser que c’est destiné à des personnes et pas à d’autres.

Vous pouvez d’ailleurs vous amuser à trouver dans cet article, comment je « meuble » les paragraphes et à quel point on peut réduire l’essentiel en quelques mots. Cela vous fera un exercice concret à mettre en œuvre dès maintenant. La mise en gras que j’applique sur les articles vous signale les mots-clés importants (mais vous pouvez en repérer d’autres s’ils vous intéressent).

Vous remarquerez également que l’information la plus importante est donnée le plus tôt possible après les titres dans mes articles. Ce n’est pas forcément le cas partout, car il y a un besoin de suspense dans les conférences par exemple (ce qui est différent avec les écrits web comme ici). Soyez tout de même concentré dès le début, car il est obligatoire d’avoir une information qui attire grandement l’attention (et qui est donc souvent importante) dès le début.

Ne soyez pas perfectionniste

Évitez le perfectionnisme à outrance. Avoir l’esprit de synthèse, c’est faire des erreurs et corriger. Ce n’est pas grave que vos mots-clés et vos résumés ne soient pas parfaits. Ils seront un bon crochet pour analyser l’essentiel de l’information. C’est la même chose quand vous souhaitez enseigner quelque chose, de façon synthétique et logique. Vous vous direz peut-être « je peux encore réduire » ou à l’inverse « je devrai approfondir plus ici et là ». Ce n’est pas grave, fiez-vous à votre intuition, votre ressenti.

J’aime beaucoup le perfectionnisme et le travail de qualité. Et il est parfois très contraignant quand il est massif. Le juste milieu est le point à rechercher. C’est normal de faire des erreurs, de ne pas être parfait. Soyez synthétique et imparfait, la régularité améliorera naturellement votre niveau de synthétisation.

Les bénéfices d’avoir un esprit de synthèse

Avoir un esprit de synthèse vous permet d’apprendre l’essentiel. Puis de transmettre l’essentiel de ce que vous savez. C’est une compétence très intéressante dans tous les domaines. Vous aurez une meilleure structure dans le flux d’information, qui est de plus en plus conséquent. Cela vous donnera une meilleure efficacité générale et sera également un gain de temps.

Quand vous transmettrez une information, vous le ferez avec une plus grande clarté. Vous arrivez aussi à séparer la narration, et le remplissage général par ce qui vous intéresse vraiment. Comme si vous étiez dans une mine pleins de cailloux, avec quelques rubis. Prenez votre pioche et trouvez les rubis.

Avoir un esprit de synthèse en cherchant l'information principale
Trouvez le rubis dans la masse de cailloux

Conclusion

Vous êtes convaincu d’améliorer votre esprit de synthèse ? J’aime votre optimisme ! À première vue, ce n’est peut-être pas le travail le plus épanouissant que vous avez connu. Et vous savez pourtant qu’il vous sera très bénéfique. Liez l’utile à l’agréable. Faites travailler votre concentration, amusez-vous quand vous synthétisez. De plus, c’est une compétence qui vous sera très utile pour transmettre un message. Non pas pour transmettre l’essentiel, mais pour embellir votre message autour de l’essentiel.

Quand vous savez détecter ce qui est important, votre cerveau pourra consommer moins d’énergie à décortiquer un message.

N’hésitez pas à laisser en commentaire, le résumé en quelques mots-clés de cet article. Ou le récapitulatif de l’essentiel. Je serai ravi de lire votre expérience 🙂

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager

About David Jedresac

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires