Définir ses valeurs

Nos valeurs, comment les définir?

Les valeurs dans cet article parlent des valeurs que nous avons dans notre esprit. Le but est de définir vos valeurs pour avoir une meilleure clarté sur vous-même. Se comprendre étant durant toute la vie, les valeurs sont un outil pour nous faciliter la tâche.

Nous allons donc voir ce qu’est une valeur, définir ces dernières et le lien avec l’éthique. Cette dernière partie n’est pas indispensable pour la compréhension des valeurs et peut donc être passé si vous le souhaitez.

Les valeurs, c’est quoi?

On pourrait penser que les valeurs sont «la liberté, la réussite, etc », ici, je vais plutôt parler des valeurs propres à chacun. Nous sommes tous différents en raison de notre expérience de vie avec notre cerveau qui a évolué en conséquence. Les valeurs sont là où vous mettez du temps et de l’énergie. On ne définit pas une valeur sur nos désirs, mais sur ce que notre vie démontre. Où est-ce que vous mettez de l’importance?

Si vous passez votre temps à travailler, c’est une valeur haute, si vous passez votre temps à vous occuper de vos enfants, c’est une valeur haute, si vous passez votre temps à jouer aux jeux vidéo, c’est une valeur haute. Peu importe ce que c’est pour vous. Ce sont là que des exemples, ça sera à vous de réfléchir où vous mettez le plus de temps et d’énergie.

Il y a une hiérarchie dans les valeurs. Il y a les « valeurs basses » et les « valeurs hautes ». Les valeurs hautes sont ce que vous aimez faire et vous redonne de l’énergie. Les valeurs basses sont typiquement ce que vous n’aimez pas faire, même pour de l’argent.

Faire ce qu'on aime faire
Il faut prioriser notre temps sur les valeurs hautes, bien que les valeurs basses ont aussi un intérêt

Comment définir nos valeurs?

Le plus important quand vous aurez fini votre lecture, c’est de connaître vos valeurs. Il y a en réalité beaucoup de personnes qui ne savent pas identifier ses valeurs instinctivement. Un travail d’introspection est parfois nécessaire pour bien les identifier. On pourrait facilement se dire « ça va, je me connais, pas besoin ». C’est peut-être ce que se disent les personnes qui vont vers les « shoot » de dopamine et de modification de conscience (alcool, drogue, jeux vidéo de façon addictive, pulsion sexuelle…).

Il vaut mieux être clair avec nos valeurs pour mieux comprendre où nous allons. Pourquoi « comprendre »? Parce que beaucoup de nos actions sont définies par notre inconscient, et non notre conscient. Faire le travail afin de connaître nos valeurs, permet au conscient de reprendre le plein contrôle. Ce n’est pas le fait que l’inconscient fait du mauvais travail, c’est juste qu’il est en mode automatique.

Une voiture qui roule automatiquement c’est très bien, mais il faut pouvoir stopper l’automatisme si un obstacle se présente et pouvoir freiner. L’inconscient n’est pas capable de diriger nos vies correctement. Son rôle est de faire toutes les actions les plus simples pour la survie. Ce qui est très bien, mais insuffisant pour une belle vie, car le conscient joue l’autre grande partie. Ne pensez pas être dans le contrôle permanent, le corps et l’esprit sont soumis à la chimie du corps tel que les hormones, les différentes énergies, la physiologie, etc. Définir vos valeurs vous permettra de retirer du flou.

Temps, attention

Pour commencer, identifiez tout ce à quoi vous mettez du temps et de l’attention. Couple? Travail? Sport? Santé? Alimentation? Lire? Il faut être complètement neutre ici. Soyez parfaitement honnête, vous le faites pour vous et personne ne viendra critiquer. Là où vous mettez du temps et de l’attention ainsi que de l’énergie, représente probablement vos valeurs. Le piège, c’est que dans la vie, on ne fait pas forcément ce qui nous plaît, vous le savez autant que moi.

En réalité, c’est simple. Quand vous mettez du temps et de l’attention puis que vous sentez que ça vous redonne de l’énergie, c’est une valeur haute. Et à l’inverse, c’est une valeur basse. Concrètement, qu’est ce que je fais le plus? Cela sera déjà un bon indicateur.

Que ce soit le foot, les jeux vidéo, la musique, le travail, la lecture ou la famille, peu importe ce que vous aimez, assumez et vivez votre vie autours de ces valeurs hautes.
Explorer et trouvez quelles sont valeurs hautes

Ne pas se comparer

La normalité est l’un des plus grands blocages pour identifier nos valeurs. Nous ne pouvons nous empêcher de nous comparer aux autres. Même si vous êtes habitués aux lectures de développement personnel et spiritualité, dans le fond, on se compare quand même. Et il ne faut pas se fouetter pour cela. Par contre, c’est mieux si ça ne devient pas un filtre qui vous guide. Les valeurs se ressentent au fond de nous, pas selon les valeurs des autres.

La balance doit toujours être sur le "moi" plutôt que sur le "eux" (le monde extérieur).
L’équilibre de notre jugement doit être asymétrique. Mettre plus de valeur sur notre voix intérieur par rapport au monde extérieur, est un indispensable.

Certes, le titre du paragraphe c’est « ne pas se comparer », mais on peut retourner la tendance négative en quelque chose de positif. Quand vous voyez, entendez ou ressentez quelque chose qui vous énerve chez une autre personne, ça peut vous permettre d’identifier les valeurs basses, voire les hautes. Par exemple, si un ami joue « trop » aux jeux vidéo selon vous et que ça vous rend émotionnel, vous allez le juger. Je vous invite à lire cet article pour approfondir le sujet des émotions. Est-ce que ce n’est pas en train de challenger une valeur haute pour vous? Comme la valeur du travail, vous vous sentez challengé, car vous percevez de la fainéantise dans le comportement de cet ami.

Ce n’est qu’un exemple, tout dépend de nos perceptions. Ça peut néanmoins être un bon moyen pour mieux se comprendre et identifier nos valeurs.

Le besoin de reconnaissance

Le besoin de reconnaissance est un besoin que nous avons tous. On aime être reconnu par nos pairs, par notre famille… Si vous souhaitez en savoir plus sur vos besoins, vous êtes libre de lire l’article qui correspond. Le problème avec ce besoin, c’est que l’on risque de se conformer au monde extérieur, plutôt que votre monde intérieur. Le plus important, c’est sans aucun doute de nourrir vos valeurs hautes à vous et non pas vivre selon d’autres personnes alors que pour vous, ce sont des valeurs basses.

Attention aux valeurs d’autrui qui ne seront pas forcément les mêmes que pour vous, ce qui rejoint la comparaison.

Bien identifier si l'on fait une action pour le besoin de reconnaissance ou si c'est une valeur haute
Le besoin de reconnaissance peut devenir un piège si il prend trop de place. Ne pas confondre les deux.

J’insiste sur le fait qu’il n’y a aucun problème à nourrir ses valeurs basses par plaisir d’aider. Ou même si c’est pour sortir de sa zone de confort. C’est avant tout, pour identifier nos valeurs. Il faut en effet vivre sa vie en accord avec nos valeurs hautes, mais ne pas fantasmer une vie faite que de plaisir.

La critique est une bonne nouvelle

Se faire critiquer est une bonne nouvelle. Cela signifie que vous êtes en dehors de la normalité et que vous êtes singulier. Les valeurs de chacun sont différentes et nous nous jugeons dès que quelqu’un exprime des valeurs différentes. Les personnes qui cherchent à plaire à tout le monde n’expriment pas leur individualité. Ce qui engendre des problèmes émotifs couramment. C’est la base de l’estime de soi que d’exprimer qui nous sommes vraiment et de l’assumer. Se faire critiquer est une confirmation que nous sommes nous-mêmes.

La critique est une bonne nouvelle
Ce n’est pas forcément mauvais de se faire critiquer.

Bien entendu, ça ne veut pas dire qu’il faut rejeter toutes les critiques et être une tête de mule. Ça veut dire que vos voix internes sont plus importantes que tout le bruit extérieur. Concernant le fait d’être émotif sur les critiques, je vous encourage à avoir un état d’esprit où vous automatisez une réaction positive face à la critique. Comment faire ça? Pendant une semaine, ayez conscience de toutes les critiques que l’on va vous faire et forcez une réaction positive.

C’est désagréable pour le cerveau de se faire critiquer, uniquement si nous laissons nos automatismes guider le bateau plutôt que le conscient prenne la barre.

Le lien entre valeur et énergie

Les valeurs influent sur l’énergie. D’ailleurs, c’est quoi l’énergie? C’est le carburant qui vous permet d’avancer, entre autres. Elle est régie par nos pensées (qui va changer toute la chimie de notre corps, les hormones, les neurotransmetteurs, etc), l’alimentation, le sommeil, notre activité sportive et encore d’autres éléments. Les valeurs font partie des pensées, elles influent donc sur l’énergie.

Pour définir une ou des valeur(s), la frustration et les vides sont une aide. Le passé nous donne des réponses. Par exemple, la souffrance des activités qui ne nous plaisaient pas, la découverte d’activité désagréable, permettent d’identifier les valeurs basses et accessoirement, les valeurs hautes, car elles peuvent être en opposition avec les valeurs basses. En d’autres termes, le plaisir et la souffrance sont un très bon indicateur.

Jouer aux jeux vidéo vous a peut-être nourris, ok, et sous quelle forme? Est-ce parce que vous vous dépassiez, parce que vous faisiez de la gestion, de la compétition? La forme d’une activité peut être décortiquée pour analyser vos valeurs et ainsi les définir. Entrez en mode « Sherlock Holmes » avec vous-même et reliez tous les points avec les activités où vous avez mis de l’attention et du temps.

Les valeurs et l’éthique

On lie souvent les valeurs et l’éthique. « Tu es vraiment radin, tu n’as aucune valeur ! », c’est le genre de remarque que l’on a peut-être déjà entendu sous une forme différente. Les valeurs ne peuvent être jugées que par vous, car chacun a un monde de perception différent. Quand je dis « monde », je prends vraiment le cerveau pour un monde et il est différent chez chacun d’entre nous. Comme je l’ai écrit au début de l’article, nous avons tous des croyances et elles sont toutes différentes. Être « radin » sera peut-être « normal » pour l’un et moins pour un autre. La « normalité » en soi, n’existe que dans nos têtes. De plus, chacun à sa définition du mot « radin ».

Comment, dans ce cas, repérer l’éthique derrière les valeurs ? Je vais citer Nassim Nicholas Taleb qui l’explique très bien dans son livre Skin in the game (Jouer sa peau, en français). Le principe est de payer les conséquences de nos erreurs. Mettre sa peau en jeu est le fait d’assumer la personne que nous sommes. Et assumer tous les risques que nous prenons. Pas d’intermédiaire entre deux comme bouc émissaire, c’est à nous d’être responsables. Les paroles doivent correspondre avec les actions.

Concrètement, il faut être prêt à payer le prix. Le prix de nos actes. Que ce soit les bénéfices comme les claques. Mettre sa peau en jeu est la mesure du sérieux pour jauger l’éthique d’une personne. Libre à vous d’en faire ce que vous voulez, il serait nécessaire de faire un article complet sur la question pour approfondir le sujet. En attendant, l’éthique doit vous guider à mieux trouver vos valeurs.

Conclusion

Les valeurs forgent votre caractère entier. Elles définissent où vous allez. Consciemment ou inconsciemment, nos vies sont liées à nos valeurs hautes. Les connaître vraiment, ça permet de mieux comprendre nos émotions. Pourquoi? Car, effectuer une action dans les valeurs basses, va nous rendre émotifs. Et vice versa, une émotion peut nous indiquer des valeurs hautes ou basses. Les valeurs basses font partie de la vie, tout comme la souffrance. Nous avons d’ailleurs vu avec le skin in the game, qu’en « jouant sa peau », on ne peut pas échapper à la souffrance et aux conséquences de nos actes.

Il ne faut pas voir le fait de « jouer sa peau » et d’assumer les conséquences comme quelque chose de négatif, mais au contraire, comme le meilleur apprentissage qui existe. Essayez de jouer à un jeu vidéo où vous pouvez sauvegarder n’importe quand et jouez à un jeu sans sauvegarde. Vous serez largement plus concentré sur le jeu sans sauvegarde. C’est un biais cognitif où, quand vous « jouez votre peau », vous êtes automatiquement meilleur. Quand votre argent est en jeu, vous serez meilleur. Quand votre réputation est en jeu, vous serez meilleur. N’allez pas non plus dans les extrêmes, l’idée n’est pas d’aller chercher le risque exprès.

Concernant les valeurs, repérez là où vous mettez de l’attention et du temps. Ne comparez pas vos valeurs, elles vous appartiennent, peu importe ce que les personnes autour de vous en disent. Le besoin de reconnaissance peut être un mauvais filtre. « J’aide monsieur Intel pour sa voiture, car il a besoin de moi » ne veut pas dire que la mécanique est une valeur haute, vous saisissez la subtilité? Aimez être critiqués et observer votre énergie.

J’espère que cet article vous a plu ! J’essaie de traiter le sujet de la façon la plus neutre possible, mais il est possible que mes propres perceptions m’aient dispersé dans les explications. N’hésitez pas à me demander dans les commentaires les éléments que vous n’auriez pas compris, je serai ravi de préciser et modifier l’article pour l’améliorer encore. Je lis tous les commentaires. Merci et à bientôt 🙂

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager

About David Jedresac

S’abonner
Notification pour
guest
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Walid A.

Les valeurs doivent aux centre de notre travail sur nous-même car elles forment notre identité et devraient de ce fait diriger tous nos résultats. Il n’y a que comme ça que nous pouvons parvenir à rester alignés.

Caro Naturopathe

Bonjour David,
On n’a pas toujours conscience de nos valeurs car c’est du « normal » pour nous… Il faut parfois qu’elles soient touchées pour qu’on en prenne vraiment conscience mais c’est bien de se poser et d’y réfléchir car c’est un sacré travail d’introspection.
J’ai bien aimé la phrase « Se faire critiquer est une confirmation que nous sommes nous-mêmes. » Elle est à garder et donc à relire toutes les fois où on aura des commentaires désobligeants 😉

Genka Shapkarova

Une fois que nous définissons nos valeurs par nous-mêmes, nous avons une chance de mener une vie heureuse et épanouissante. Merci pour ton article, qui nous donne vraiment envie de savoir ce qui nous est précieux.

audrey

J’adore cette manière de voir la critique 🙂 C’est génial !! J’y penserai la prochaine fois. Au moins y voir un avantage 😉 Pour le reste tu as raison nos valeurs sont tellement importante à définir. Des fois nous pouvons passer à travers sans le savoir… Merci pour ce très bel article 🙂